nibelis.com-et-si-le-chien-au-travail-influait-sur-la-serenite-des-employes bandeau

Et si le chien au travail influait sur la sérénité des employés ?

En France, seulement 7 % des entreprises autorisent les employés à amener leur chien. Pourtant, en 2022, le baromètre de la Centrale Canine met en évidence les bénéfices de la présence d’un chien en entreprise tel un vecteur de bonheur : réduction du stress, meilleur équilibre entre la vie professionnelle et vie privée, stimulation positive de la productivité… Une idée confortée par 39% des Français qui souhaiteraient que les chiens soient davantage acceptés sur leur lieu de travail, chiffre atteignant même 53%* chez les maitres. (*étude Odoxa-Purina de juin 2022) 

Pas d’interdiction, juste des restrictions à respecter

Dans les faits, la présence d’un animal de compagnie au travail n‘est sanctionnée par aucun texte de loi. Néanmoins, les chiens peuvent être interdits dans certains lieux pour des raisons d’hygiène ou de sécurité, comme les établissements de santé, les entreprises du secteur alimentaire ainsi que les administrations publiques. Ainsi, avant de venir avec votre chien en entreprise, vous devrez obtenir un accord, pour cela il sera nécessaire de consulter : le règlement intérieur, le CHSCT, le propriétaire des locaux, ainsi que vos collègues. Pour rendre votre démarche plus officielle, vous pourrez aussi adresser une lettre à votre employeur. 

Des sociétés qui sautent le pas !

Depuis les confinements et la mise en place du télétravail, beaucoup d’employés ont désormais du mal à se séparer de leur animal de compagnie quand ils partent travailler. Ainsi, certaines entreprises expérimentent la présence des chiens au travail. C’est le cas, entre autres, de la ville de Suresnes qui a signé un accord permettant l’accueil des animaux domestiques sur le lieu de travail de ses agents, mené par la DRH, qui pense qu’il n’y a pas de qualité de travail sans qualité de vie au travail. Des règles ont donc été mises en place et officialisées pour l’accueil de nos amis à quatre pattes : seuls les chiens éduqués, propres et ne présentant pas de danger sont admis. Cette initiative a inspiré d’autres mairies de grandes veilles comme Grenoble, Montpellier, Strasbourg et même Paris. 

La présence d’un chien au travail apporte des bénéfices non négligeables

Au sein des entreprises ayant tenté l’expérience, on note que la présence d’un animal agit comme un antipoison, capable d’apaiser les tensions et favoriser les échanges. Le Docteur Legeron, psychiatre et spécialiste du stress au travail décrit que 8 salariés sur 10 ont plus de plaisir à venir travailler et sont même plus créatif quand un animal est à leurs côtés. Aussi, la fédération française de cardiologie affirme qu‘être en contact avec un chien réduit de 36% le risque d’avoir un infarctus, vu que le taux de cortisol (hormone du stress) est diminué et celui d’ocytocine (Bonheur) augmenté !  

Donc, les bienfaits de l’accueil des chiens en entreprise sont nombreux et déjà adoptés par plus de 8% des entreprises nord-américaines, ces préceptes continuent aussi leur chemin, notamment en matière de QVT en France. Cet argument, en période de pénurie, pourrait même devenir un élément d’attractivité pour les recrutements, les talents souhaitant de plus en plus de flexibilité et d’adaptation à leurs contraintes personnelles. 

LinkedIn
Twitter